• "Ce que j'entends" (Emmanuel Campo)

    "Ce que j'entends" (Emmanuel Campo)

     

    Né en 1983, Emanuel Campo se revendique poète, slammeur repenti, rappeur récidiviste avec le groupe « PapierBruit » sous le pseudo Printemps 2004, agitateur de la compagnie « Étrange Playground ». Avec tout ça il trouve encore le temps d’écrire.

     

     

     

    Que la ville c’est le travail

    que le travail c’est la ville

    que la ville soit tu l’aimes soit tu la quittes pas

    qu’ici y a pas de métiers, y a que des emplois

    que si t’as pas le projet, tu trouveras pas l’emploi.

    Que derrière le périph’

    y a les bornes en voiture pour acheter son pain

    avec ou sans gluten

    y a le désert culturel

    qu’on peut se brosser pour se dire

    « Tiens, j’irais bien voir un spectacle » ou

    « J’irais bien rejoindre les copains dans le bar d’en bas »

    qu’encore plus loin, il fait souvent noir, même la nuit.

    C’est qu’on se posait la question de quitter la ville

    pour s’installer plus près de la nature.

    Depuis deux ans, j’ai d’étranges plaques sur la peau.

    On pensait chacun se faire son espace.

    L’atelier là, le studio ici,

    la bibliothèque à gauche, le jardin

    suspendu

    enfin, le calme.

    T’façon, plus personne ne nous rend visite

    à l’improviste

    et pour celles et ceux qui viennent,

    pouvoir les accueillir sur un barbecue douillet de brochettes, de bière locale, de musique et de débats à quatre heures du mat’ sans risquer de croiser les flics au rond-point après le premier verre.

    Alors on me raconte la peur du vide le manque d’aéroport et de filières d’études le coût de l’essence et les hivers froids l’entretien du réseau et celui du toit.

    C’est vrai qu’en ville l’école n’est qu’à trois cents mètres et y a ce truc dans lequel j’me suis lancé avec Machin. Je peux pas le lâcher.

    Alors on hésite.

    Seuls mes potes chômeurs m’encouragent

    on hésite toujours

    mes ongles tentant de soulager cette rougeur à la peau.

     

    Emanuel Campo


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :