• Il suffit de presque rien

    Il suffit de presque rien

     

     

     

     

     

     

    Il suffit de presque rien.

     

    De la brise matinale qui souffle sa douceur sur nos silences

    du nuage blanc quand il joue avec la lumière et emporte les idées noires

     

    d’une rose sous la pluie

    de la marche de pierre usée par tant de pas

    et l’écho d’un poème quand le livre  se ferme

    de la fraîcheur d’un « je t’aime » à vif malgré le temps

     

    il suffit de presque rien

     

    de l’arbre qu’on enlace pour y sentir la vie

    du vaste théâtre des choses qui n’ont pas d’interdits

     

    de l’empreinte d’une phrase

    du bleu de l’enveloppe qui emporte les mots

    de l’air d’une chanson

     

    il suffit de presque rien.

     

    Lise L. (Mai 2020)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :