• "Je me souviens"

    Quelques productions lors de l'atelier d'écriture de la semaine bleue aux Herbiers :

    "Je me souviens"

    Je me souviens de la meuleuse que possédait mon père et du plaisir que j'avais à tourner la manivelle pour qu'il puisse affûter couteaux ou autres outils.

    Je me souviens du battoir pour faire sortir la crasse du linge au lavoir.

    Je me souviens des histoires de Patapouf dans le Fripounet que nous étions heureuses, ma sœur et moi, de recevoir.

    Je me souviens des pâtés de sable que j'essayais de mouler et de protéger jusqu'à marée haute.

    Je me souviens de cette machine à coudre à pédale, détrônée par la machine électrique, alors qu'elle fait aujourd'hui la fierté des collectionneurs."Je me souviens"

    Je me souviens de la mobylette bleue de mon enfance et des souvenirs heureux qu'elle représente… sauf les pannes, hélas assez nombreuses !

    Je me souviens de la machine du secrétaire de Mairie,, de sa chanson, de son rythme lent; puis vint l'agilité de la sténodactylo, le crépitement du télex… et les sons se sont tus.

    Je me souviens de mon père qui pédalait sur sa bicyclette à 86 ans sur le remblai des Sables et qui allait jusqu'à Cayola. J'étais fière et je me disais qu'il était immortel.

    Je me souviens du bruit du moulin et de l'odeur du café moulu.

    Je me souviens des plateaux de la balance sur lesquels maman posait un poids de 500 grammes sur l'un et la motte de beurre sur l'autre.

    Je me souviens de la montre de mon grand-père, au bout d'une chaîne, qu'il sortait d'une petite poche.

    Je me souviens "Je me souviens"de ces belles images de première communion et de l'importance que nous donnions à cet événement. Souvenir inoubliable.

    Je me souviens de cette lanterne qui a traversé toute la vie familiale et qui finit désormais chez moi.

    Je me souviens de cet examen de dactylographie où mes pieds tapaient aussi vite que mes mains.

    Je me souviens de la moissonneuse lieuse qui crachait de si jolies gerbes plates. Je me souviens du tracteur Deering, d'en avoir pris le volant. Ce jour-là j'étais un roi.

    "Je me souviens" 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :