• Patrice Desbiens

    Patrice Desbiens

    Le poète franco-canadien Patrice Desbiens (1948- ) explore à travers sa poésie l’aliénation de la minorité francophone ontarienne piégée entre culture anglo-canadienne et québécoise. L’un des rares poètes qui connaît à la fois un succès critique et populaire, sa poésie est celle du quotidien. Inspirés par le jazz, ses poèmes populaires et contestataires prennent appui sur une syntaxe éclatée tout autant que rythmée.

     

    Je me réveille au son d'une pelle qui gratte la

    neige.

    Je me réveille au son de cloches qui sonnent contre

    les fenêtres endormies.

    Je me réveille au son des voitures qui se glissent

    dans le delta des rues.

    Je me réveille au son des camions qui charrient le

    papier pour les poèmes que je n'ai pas encore écrits.

    Je me réveille au son des souvenirs qui écrasent

    le silence.

    Je me réveille au son de ma pensée.

    Le gris du ciel et

    le gris du cerveau.

    Le café m'attend.

    Le téléphone m'attend.

    Le miroir m'attend.

    L'appartement m'attend.

    L'amour m'attend.

    La vie m'attend.

    Je me réveille au son de Sudbury.

    Je me réveille au son de ta voix qui vient du fond

    de mon amnésie.

    Je me réveille au son de ma voix qui soupire ton

    nom dans l'oreiller sale de l'aube.

    Je me réveille au creux de la distance, je me réveille

    à Sudbury, dans la lumière de ton absence.

    Je me réveille au son d'une pelle qui gratte la neige

    et tout recommence.

     

    Patrice Desbiens


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :