• Il y aurait une voile orange sur un océan bleu
    des nuages lourds d'orage , des encarts de clarté , suivis d'un soleil lumineux.

    Il y a la nuit le jour , ton cœur en peine , ton cœur en joie . . .
    l'étal du marchand, les épices colorées d'un ailleurs écrasé de chaleur
    l'orange dérobée au marchand qui se fait la belle avec le citron d'à côté.

    le violet du carême, suivi du rouge éclatant de la Pâques attendue !

    les étincelles de soleil dans les nouvelles grises des infos du soir .

    Il y a le drapeau tricolore des 14 juillet

    le drapeau arc en ciel rassemblant les forces des différences

    les couleurs qui pleurent, les couleurs des hommes et leur tissus chatoyants ! ! !

    Les mots sont pourpres , ton regard est bleu !

    Nous danserons une ronde ronde brune et safran : cheveux blonds noirs ou gris. . . .

    Tout en nuances. : Ce sera l'espérance sur la vaste prairie 

    A bien regarder. : Tout devient évidence.

     

    M. S. (écrit en atelier le 13/06/19)


    votre commentaire
  • Mi-nuit de l'écriture


    votre commentaire
  • J'ai vu entre deux parpaings la petite fleur faire son forcing au soleil
    J'ai vu le sourire ému du SDF au passage de l'enfant, j'ai vu sa main tremblante essuyer une larme
    J'ai vu le sentier côtier rocailleux bordé d'ajoncs et d’églantiers le roc rendant le ciel

    J'ai vu le nuage gris fondre de tendresse sur le jardin asséché du vieillard d'à coté

    J'ai vu la toile d'araignée irisée de rosée sur la barrière bleue. .D'un coup sec j'ai vu l'homme déchirant cette œuvre d'art

    J'ai vu la voiture sale et cabossée la vitre sableuse. sur laquelle on a écrit : "la vie est belle "
    Je n'ai pas vu celui qui a écrit mais j'ai pleuré

    J'ai vu la  fourmi épuisée transportant son magot 
    Je l'ai vu déposer son fardeau et toi d'un coup de pied tu as tout détruit

    J'ai vu l'arbre vert, l'arbre fier, l'arbre d'or, l'arbre nu .Dans les quatre saisons, je me suis reconnue

    J'ai vu L'Aurore et ses promesses

    J'ai vu le coucher du Soleil et ses promesses

    Et Toi. là haut dans le ciel.
    M. S.

    votre commentaire
  • Atelier Satie


    votre commentaire
  • Printemps des poètes 2019

    J’ai vu une enfance violentée rêver devant un amandier en fleurs.

    J’ai vu un homme emprisonné retrouver souffle à la lecture d’un poème.

    J’ai vu le ciel déverser des tonnes d’azur sur nos morts.

    J’ai vu la neige brûler moins que les larmes.

    J’ai vu le soleil consoler un coquelicot, et réciproquement.

    J’ai vu un arc-en-ciel en cavale sous l’orage.

    J’ai vu un ange noir chanter sous les étoiles.

    Et je n’ai trouvé qu’un mot pour dire cela qui transcende le chaos, l’éphémère et la joie mêlés de nos vies : LA BEAUTÉ.

    J’entends Aragon, immortalisé par Ferré : Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses. J’entends Eluard : J’ai la beauté facile, et c’est heureux. J’entends Char bien sûr : Dans nos ténèbres, il n’y a pas une place pour la Beauté. Toute la place est pour la Beauté. Mais aussi ces innombrables voix de poètes qui ne cessent d’extraire la beauté ensauvagée du monde.

    Et comme pour donner raison à ce thème du Printemps des Poètes, Enki Bilal accepte d’en signer l’affiche tandis qu’un faon traverse la tempête à l’instant sous mes yeux.

    Sophie Nauleau


    votre commentaire
  •  Voyage

     

     

     

     

    Un jour j'oserai quitter ta main : partir sans réfléchir. . .  pour réfléchir, me retrouver seule, cheminer, marcher, dormir à la belle étoile ou sous un autre toit sans toi pourquoi pas ? 

    Me reposer, méditer, contempler, remercier, essayer de comprendre ce que je ne comprends pas et sans doute ne comprendrai toujours pas.

    Souffrir du froid, du chaud, la peau au soleil ou sous la pluie. Grelotter sous le vent du Nord, goûter l'alizé de l'été ! ÊTRE. de tout mon être ,renier L 'AVOIR. quêter l'essentiel, chuchoter mes secrets aux nuages libres.

    Les pieds fatigués, le corps épuisé : heureuse, différente, tellement différente. !  je reviendrai pour te faire partager.

    Et toi as tu changé ?

    Je reviendrai reprendre ta main. et toi oseras tu la reprendre ? 

    M. S. (écrit en  janvier 2019 lors d'un atelier sur le thème du voyage)


    votre commentaire
    • Du bonheur, tôt le matin
    • Beaucoup d’amour, la nuit, le jour
    • Que ça décoiffe, même par temps calme
    • De la poésie pour oublier la Macronie et la financerie
    • Aller décrocher la lune
    • Une maison bleue accrochée à la colline
    • Tout
    • L’impossible
    • Un petit coin de paradis
    • Un petit coup de rouge (ou de blanc si c’est le matin)
    • Un câlin de parapluie
    • Juste un petit coquelicot
    • Etre l'avant-dernier pétale de la marguerite
    • ...

     

    Amusez vous ! Inventez d'autres voeux

    ... improbables, merveilleux, poétiques....

    Mettez les en commentaires et ils seront ajoutés à cette liste !

    * * *


    votre commentaire
  • Atelier d'écriture "Avec Sylvain Tesson..."


    votre commentaire
  • Un extrait de notre lecture aux Arcades


    votre commentaire
  • Lectures

    Lectures

     

    On a vécu deux très belles soirées de lecture au cours de ce mois de novembre :

    le 9 novembre à la tour des arts aux Herbiers

    le 30 novembre au bar des Arcades toujours aux Herbiers.

    voir vidéo : https://www.facebook.com/BarLesArcades.85500/videos/120608512213099/?t=71


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires