• Soirée lecture et musique


    votre commentaire
  •  

    Pourquoi est-ce que j'écris ? Parce que j'écris ! Autant demander à un escargot pourquoi il fait de la bave. C'est dans sa nature de laisser un sillage argenté derrière lui,   voilà tout.

    Pourquoi écrire ?

     

     

     

     

    Frédéric Dard

    - - - 

    J'écris pour être seul. J'écris pour dissiper la présence des choses réelles, pour écarter les événements, pour franchir l'épaisseur, pour déjouer l'invivable. En somme, oui, c'est bien ça, j'écris pour qu'on me foute la paix.

    Pourquoi écrire ?

    Philippe Djian

    - - - 

    J’écris pour pouvoir lire ce que je ne sais pas que j’allais écrire.

    Pourquoi écrire ?

    Claude Roy

    - - -


    votre commentaire
  • Au centre d'habitat, le hameau des Vignes, aux Herbiers

     

    Voilà un "cadeau" donné par une personne  suivie par Lise au centre d'habitat.

    - - -


    votre commentaire
  • "Écrire pour obéir au besoin que j’en ai.

    Écrire pour apprendre à écrire. Apprendre à parler.

    Écrire pour ne plus avoir peur.

    Écrire pour ne pas vivre dans l’ignorance.

    Écrire pour panser mes blessures. Ne pas rester prisonnier de ce qui a fracturé mon enfance.

    Écrire pour me parcourir, me découvrir. Me révéler à moi-même.

    Écrire pour déraciner la haine de soi. Apprendre à m’aimer.

    Écrire pour surmonter mes inhibitions, me dégager de mes entraves.

    Écrire pour déterrer ma voix.

    Écrire pour me clarifier, me mettre en ordre, m’unifier.

    Écrire pour épurer mon oeil de ce qui conditionnait sa vision.

    Écrire pour conquérir ce qui m’a été donné.

    Écrire pour susciter cette mutation qui me fera naître une seconde fois."

     

    Extrait d'un texte de Charles Juliet.

    Pour lire le texte dans son intégralité :http://remue.net/spip.php?article366

    Écrire...Charles Juliet est né en 1934 à Jujurieux (Ain). À trois mois, il est placé dans une famille de paysans suisses qu’il ne quittera plus. À douze ans, il entre dans une école militaire dont il ressortira à vingt, pour être admis à l’École de Santé Militaire de Lyon. Trois ans plus tard, il abandonne ses études pour se consacrer à l’écriture. Il vit à Lyon. Charles Juliet prépare actuellement ce qui sera son dernier journal.

    Pour sa bibliographie : ICI

    - - -


    votre commentaire
  • Ordonnance


    votre commentaire
  • Mur...mure

    Sur un mur à La Charité sur Loire.

    - - -


    votre commentaire
  • Écrire avec.. Guillevic

    Mercredi 22 Juin 2016 (de 14h à 17h)

    Cholet, 6 rue de Bologne

     

    "Prenez un toit de vieilles tuiles / Un peu avant midi./ Placez tout à côté / Un tilleul déjà grand / Remué par le vent. / Mettez au-dessus d'eux / Un ciel de bleu, lavé / Par des nuages blancs. / Laissez-les faire. / Regardez-les."

    (Guillevic)

     

    Mercredi 22 juin, Véronique Bodin et l'association Alisé, avec Lise LUNDI animatrice d'atelier d'écriture, vous invitent à un après-midi-rencontre du poète GUILLEVIC, qualifié par certains "d'écrivain de l'envie de vivre", par d'autres de poète de "l'art du quotidien".

    L'auteur y sera présenté ainsi que son œuvre, avec l'appui de quelques lectures. Puis les participants pourront exercer leur plume suivant des propositions d'écriture inspirées de son sillage poétique.

    Le partage d'un rafraîchissement clôturera cet atelier qui se déroulera de 14h à 17h chez Véronique BODIN au 6, rue de Bologne à Cholet.

    La participation est de 15 euros par personne (chèque à l'ordre de Alisé).

    Merci de vous inscrire avant le 15 juin.

    lundilise@wanadoo.fr ou chrisve.bodin@wanadoo.fr

    - - -


    votre commentaire
  • Dis-moi dix mots (2016)

     

    Comme chaque année, à l’occasion de l’opération « Dis-moi dix mots », une sélection de dix mots est proposée à tous ceux qui souhaitent fêter la langue française, sa richesse et sa diversité.

    - - -


    votre commentaire
  • Un livre, ce n'est pas un dialogue. Ce n'est pas une réponse, ni une discussion. Un livre c'est quelque chose qu'on te donne. Des mots qu'on te met dans les mains en te touchant l'épaule. Rien de plus. Rien de moins. Rien d'autre. Un livre, c'est un après-midi de fin de juillet après quelques jours de déprime. Tu as passé ta journée à reprendre des forces au bord d'un ruisseau. Juste en tenant la main de quelqu'un sous les ombres. Ensuite tu es rentré, as remplacé tes chaussures par de vieilles espadrilles, allumé un Cohiba. Et le chien à tes pieds. Et le vent dans les feuilles. Et puis tu as ouvert ce petit livre qui dort à la belle étoile sur la table de la terrasse depuis deux bonnes semaines. La Terre ronde, de François de Cornière. Tu l'as lu d'une traite. Et le chien à tes pieds. Et l'odeur du cigare. Et le vent dans les feuilles. Il y a plus de dix ans, quelqu'un quelque part t'a donné quelque chose en écrivant ces mots. Et tu ne savais pas que ce serait pour toi. Et il ne savait pas que ce serait pour toi. Et tu le reçois aujourd'hui, maintenant, avec ton chien, ta déprime, ton cigare, ton ruisseau. Et tu relèves la tête trois heures après dans un soir de juillet. Tu relis les dernières phrases. « Après le virage, on jette un dernier coup d'œil, au fond. Les volets sont fermés. La tonnelle désertée. Le carré du cimetière. Le rond du chaudron. Les accès sont juste dégagés. Il y a du sirop, renversé dans les herbes. Les fourmis qui arrivent. » Un livre c'est quelque chose qu'on te donne. C'est à toi, c'est pour toi. Tu peux le garder tout au fond de ton cœur. (Thomas Vinau)

    Un livre

    Thomas Vinau a écrit plusieurs romans chez Alma éditeur : La Part des nuages, Ici ça va, Nos cheveux blanchiront avec nos yeux... et beaucoup de livres de poésie, dont "Bleu de travail" (La fosse aux ours) et "Juste après la pluie" (Alma).

     


    votre commentaire
  • Livres en fête

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lors de l'animation "Livres en fête" le 21 mai aux Herbiers "Alisé" proposait des jeux d'écriture. De nombreuses personnes ont accepté d'écrire quelques mots à partir de consignes très simples. En voici un échantillon :

     

    Si demain je partais sur une île déserte, j'emporterais :

    - un livre de survie

    - un tube de rouge à lèvres

    - un couteau suisse

    - la bible

    - un livre de poésies

    - du papier et des crayons pour écrire

    - un rosier de mon jardin

    - une photo de mon fils

    - l'ile des Zertes de Claude Ponti

    - un chien pour m'amuser

    - un dictionnaire

    - mon doudou

    - une chèvre

    - …

    Si j'étais

    Si j'étais un bijou je serais un collier de mots.

    Si j'étais un oiseau je serais un perroquet pour voler de mille couleurs.

    Si j'étais le vent je jouerais avec les rondeurs de la terre.

    Si j'étais un fruit je serais une banane comme ça je n'aurais pas de pépins.

    Si j'étais bibliothécaire je serais dans les nuages.

    Si j'étais une saison je régulerais le temps avec beaucoup de soleil.

    Si j'étais un arbre je m'accrocherais aux branches.

    Si j'étais le diable je serais là où on ne m'attends pas !!

    Si j'étais un poème j'irais chatouiller les oreilles des passants.

    Si j'étais une phrase je jonglerais avec les mots.

    Si j'étais un film je serais la mélodie du bonheur.

    Si j'étais une plume tu serais l'encrier.

    ... 

     Livres en fête

     

     

     

     

     

     

     

    Pourquoi…

    Pourquoi les roses ont-elles des épines ?

    Pour que les petits princes les apprivoisent.

    Pourquoi les arbres ne parlent-ils pas ?

    Parce qu'on leur a coupé la parole.

    Pourquoi n'y a-t-il pas d'arc en ciel avec la lumière de la lune ?

    Parce que la lune gourmande mange toutes les couleurs.

    Pourquoi n'y a-t-il personne derrière le miroir ?

    Cela reste à prouver !

    Pourquoi les secrets sont-ils si difficiles à garder ?

    Parce qu'ils nous brûlent les lèvres.

    ...

     

    C'est comme …

    Une noix, un trésor caché à l'intérieur d'un tonneau.

    Un matin de vacances, le coucher du soleil du vendredi soir.

    Une île, un point sur un i.

    Le vent du nord, un bisou dans le cou que nous envoie le Père Noël.

    Un nuage rose, une dragée de baptême.

    Un tapis volant, pour nous aider à voler avec les mots.

    ... 


    votre commentaire