• Un poème de Karin Boyle

    Un poème de Karin Boyle

     

    Karin Boye est une romancière et poétesse suédoise (1900 - 1941). Un des es livres les plus connus est « Kallocaïne », une fiction au moins aussi forte que Le Meilleur des mondes (Huxley, 1932) ou 1984(Orwell, 1949).

     

     

     

    Calme du soir 

    Sens comme est proche la Réalité.
    Elle respire tout près d’ici
    dans les soirs sans vent.
    Elle se montre peut-être quand nul ne le croit.

    Le soleil glisse sur les herbes et les roches.
    Dans son jeu silencieux
    se cache l’esprit de vie.
    Jamais il ne fut si proche que ce soir.
    J’ai rencontré un étranger qui se taisait
    Si j’avais tendu la main
    j’eusse effleuré son âme
    quand nos pas timides se sont croisés.

     

    Karin Boye (Pour l’amour de l’arbre)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :