• Vivre

    Vivre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans ses poèmes d’amour, Paul Éluard écrit :

    « Ce printemps est un printemps qui a raison ».

    Voilà un homme qui savait parler aux femmes.

    Être amoureux au printemps, c’est beau et ça inspire les poètes.. Mais il y a le temps et la vie qui va…La vie qui défait les liens qui s’enrubannaient de promesses.

    Éphémère comme le vent, les sourires se dérobent et les anneaux glissent des doigts. Pourtant « il fait bleu ».

    On cherche encore la couleur des mots, on s’emmêle dans les mystères de l’autre .

    On a brodé sur l’étoffe du temps des promesses de soleil…On a attisé les jours de passion pour renaître à chaque aube neuve.

    On a souvent gaspillé le présent.

    Amarrés à nos hivers on s’invente encore des Avril. On cherche l’éclaircie dans un regard, un geste de tendresse.

    Le coucou a chanté.

    La pluie a creusé des ornières. Des voix discordantes ont brisé les saisons.

    Tant de mots sans mémoire !

    Tant de nuages sur la clarté des matins…Pourtant, sous la fête des primevères on veut encore y croire.

    Printemps ! Théâtre d’espérances et de doutes.

    On voudrait revenir en arrière. Effacer les bleus de l’âme. Recommencer comme on dit « Vivre »

     

    Lise L (Mars 2018)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :