• Presque rien...

     

     

     

     

     

    Devant lui une table, une assiette, un verre

    et une bouteille de vin.

    Sur la nappe, des taches rondes, un bouchon

    et des miettes de pain.

    Sur le mur, un fusil, astiqué, reluisant

    et la photo d’un chien.

    Devant lui toute sa vie

    presque rien.

    Derrière lui toute sa vie

    presque rien.

    Il a pris son verre plein

    l’a vidé d’un trait

    à la santé du chien.

     

    G A


    votre commentaire
  • On serait dimanche...

     

     

     

     

     

    On serait dimanche

    quand les matins s’allongent

    dans une odeur de café et de pain frais

    ce serait un jour où rien ne manque. 

     

    J’aurais acheté des fleurs

    à t’offrir seulement les jours où tu m’aimes

    j’aurais gardé un peu de chagrin

    pour te l’écrire entre les lignes.

     

    G. A.


    votre commentaire
  • Une tranche !


    votre commentaire
  • Résister

     

     

     

     

     

     

    Persister

    Persévérer

    Ne rien lâcher

    Garder le cap

    Ne pas ramollir

    Tenir le coup

    Rester droit dans ses bottes

    Ne pas abandonner

    Bouclier

    Protection

    Barrière

    Barricades

    Défense

    Se défendre

    Prouver qu'on existe

    Ensemble

    Collectif

    S'extraire (pour ne pas se faire enfumer)

    Lire

    Apprendre

    Rencontrer

    Échanger

    Partir quand ça sent le roussi

    Rester quand ça sent le roussi

    S'écorcher

    Se faire mal

    S'accrocher

    Courage

    Oser dire

    Ne pas se laisser marcher sur les pieds

    Donner un coup de pied dans la fourmilière

    Tenir le bon bout

    Ne pas céder

    Penser à autre chose

    Faire la guerre

    Râler

    Dire non

    Dire stop

    Renforcer son système immunitaire

    Désobéir

    Contre carrer

    Ne pas plier

    Comme un roseau dans le vent

    C'est pas demain la veille

     

    Louise M. (mars 2020)

     


    votre commentaire
  • Lettre de confinement

     

     

     

     

     

     

    Ce matin j’ai fait un tour de vélo dans le jardin, à priori c’est banal sauf qu’il était dégonflé. Je peux te dire… c’était très difficile, surtout quand tu tournes.

    Sinon ce midi je vais déjeuner grand, ça changera du petit déjeuner.

    Voilà, voilà… les fleurs poussent aussi vite que la connerie mais c’est pas grave, on peut guérir même en période de virus.

    Dans la prochaine lettre, je parlerai de choses concrètes... peut-être ?

    Des câlins… de loin.

     

    Hervé R. (20 avril 2020)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique